Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une belle panière à pain

    Comme tous les ans, ma maman passe commande pour son anniversaire !!

    Cette année elle m'avait demandé une panière à pain dans les tons bleus. Et oui ma maman fait toujours des superbes tables quand elle reçoit des invités et elle n'avait pas de panière à pain assortie à son service bleu.

    Me voilà donc lancée à la recherche d'une panière en bois et d'un beau papier pour la décorer en plus de la peinture (bien trop simple à mon gout).

    IMG_2729.JPG

    IMG_2726.JPG

    IMG_2727.JPG

    IMG_2735.JPG

    IMG_2737.JPG

    IMG_2739.JPG

     

     

     

     

  • Annuler son mariage 3 mois avant

    mariage annulé 1.jpg

    J'ai longtemps hésité avant d'écrire cet article… Dois je écrire sur ce sujet ? Comment l'écrire ? Par où commencer ? Quel contenu ? Et aujourd'hui me voilà lancée...

    Depuis quelques mois je suivais des blogs de futurs mariées et depuis quelques temps, je recherche des articles sur des mariages annulés mais en vain.

    Visiblement ce n'est pas un sujet qui est vraiment traité. Et pourtant, en discutant avec les prestataires, je me suis rendu compte qu'il y en avait plus qu'on ne pense. C'est pourquoi j'ai voulu écrire cet article, pour que des filles qui se retrouveraient dans ce cas puissent prendre conscience que de se séparer et d'annuler son mariage quelques mois avant n'est pas une fin en soit. Le principale c'est vraiment d’être heureuse dans sa vie (avec ou sans mariage). Ne pas avoir honte d'avouer ce qu'on a vécu, ne pas avoir honte de s'être trompée et ne pas avoir peur de la réaction des gens. Les vrais amis ne jugent pas et sont toujours là pour nous.

    Le commencement

    Il y a quelques mois je postais un article sur ma nouvelle vie qui commençait : un amoureux, la fermeture de mon restaurant, mon déménagement sur Lyon et le mariage !!!!!! Ce nouvel article aurait pu aussi s'appeler "une nouvelle vie" mais à force je vais finir par me prendre pour un chat avec toutes mes nouvelles vies… Pourtant c'est bien une remise à zéro que je viens de vivre.

    Je dois bien avouer que depuis toute petite je rêve du prince charmant et d'un grand mariage de princesse. Ce rêve de "petite fille" et cette forte envie d'une vie "normale" m'ont amenés à faire des choix bien trop rapide et sans réfléchir.

    Lorsque j'ai revu "monsieur" j'ai cru au coup de foudre : Il avait les mêmes envies que moi et me couvrait de mots d'amour. J'étais persuadée qu'il était l'homme de ma vie. Etant sur de mon amour pour lui, comme du sien pour moi, je me suis très rapidement emballée dans cette histoire de cœur. On a très vite parlé de vivre ensemble ( 500 km nous séparaient) et de nous marier. Des décisions prises bien trop vite je l'avoue (bien que dès le début certains comportements auraient du m'alerter).

    Mais voilà j'ai foncé tête baissée dans l'aventure. J'ai déménagé sur Lyon, j'ai trouvé un appart pour construire notre petite vie avec ses deux filles, j'ai trouvé un travail et j'ai commencé l'organisation des mariages (civil et religieux). 

    Les doutes

    C'est au moment où tu apprends à vivre avec la personne que tout ce que tu redoutais et que tu refuses en bloc fait surface. Au fil des mois, j'ai commencé à douter de notre avenir et de ma capacité à tout supporter et prise dans le tourbillon de ce mariage je ne pouvais pas imaginer que l'on puisse se séparer. Bien évidemment, il y avait des périodes où tout allait pour le mieux, je reprenais espoir en notre couple et en notre avenir.

    Le temps passe..., le mariage approche... et rien ne change. J'ai même envie de dire que ça s'empire. J'ai commencé à réaliser que rien ne changerai et que je ne pouvais pas accepter une vie qui ne me convenait pas. Et puis un jour, je suis rentrée chez moi après le travail et là ce fut le déclic. Cette situation ne pouvait plus durer et je me devais de dire stop à cette vie qui ne me rendait pas heureuse.

    separation.jpg

    La décision

    La démarche de prendre son téléphone pour dire à ses proches que ça ne peut pas durer et que je ne vois pas d'issus est une démarche plus que difficile. Je pense que les pires sentiments pour moi ont été la honte et la peur. La honte d'avoir échoué et d'avoir embarqué tous mes proches avec moi. La honte et la peur d'avouer certaines réalités de cette vie à deux, la peur d'être jugée.

    Bien sur la séparation a été difficile... J'ai eu des doutes, des craintes…. On ne peut pas effacer plusieurs mois de sa vie en claquant des doigts.

    Des moments très difficiles à passer... Difficile à gérer et à vivre seule... Seule à Lyon mais vraiment très entourée par mes amis, ma famille et mes patrons. C'est d'ailleurs dans ces moments difficiles que tu prends conscience des gens qui t'entourent et qui tiennent à toi. Des personnes qui se reconnaîtront et que je remercie du fond du cœur.

     

    IMG_6847.JPG

     

    Aujourd'hui je reconstruit ma vie. Lyon est une ville magnifique, j'ai déménagé dans un appart très sympa, mon travail me plait toujours autant, j'ai repris mes créations à fond, je vais au sport très souvent, je m'organise des week-end (un peu partout en France), je fais des nouvelles rencontres..... Pour résumer, je vie ma vie pleinement !!!